Menu

Comment choisir son hébergement web ?

La Digit'Introduction

Choisir son hébergement web peut s'avérer être une tâche difficile. Avec la transformation digitale, nous avons vu de nouvelles offres arriver sur le marché. Et il y en a pour tous les goûts. Mais alors, comment trouver la solution qui correspond à ses attentes dans cette multitude d'hébergeurs ?

Sommaire

Choisir son hébergement web : un choix stratégique avant tout

Lorsque votre business nécessite une présence en ligne, il est important d’avoir un hébergement efficient et efficace. Il doit vous permettre de réaliser vos objectifs et tâches de maintenance sans difficultés, mais aussi offrir à vos visiteurs un accès fluide sur l’ensemble de vos pages web. Votre hébergement va donc avoir des conséquences sur votre référencement et l’engagement de vos visiteurs.

Définir les besoins fondamentaux

Avant toute chose, il est nécessaire de faire l’état des lieux de son projet web en se posant les bonnes questions :

  • Quel type de site internet souhaitez-vous réaliser ? S’agit-il d’un blog, d’un site institutionnel, un site e-commerce, une web app,… ? Souhaitez-vous avoir un site hybride, par exemple institutionnel avec un blog et une boutique en ligne ? 
  • Quelle taille fera votre site ? Nombre de pages, taille de l’architecture avec les images / vidéos incluses.
  • Allez-vous concevoir votre site de A à Z ou utiliser un CMS comme WordPress, Magento, Drupal,… ?
  • Combien de visites estimez-vous avoir par jour à court et moyen terme ? Il est facile d’avoir une idée avec sa base de clients ou en regardant le traffic d’un concurrent.

 

Ces questions vous permettront de vous orienter sur un type d’hébergement.

Les différents types d'hébergement web

On retrouve 4 types d’hébergement web. Leur choix dépend de votre projet et des ressources que vous pouvez allouer à la gestion de votre hébergement.

L'hébergement mutualisé

Il consiste à partager les ressources d’un serveur à plusieurs clients afin de minimiser les coûts. La configuration de votre hébergement se fait simplement via un panneau de contrôle (ou panneau d’administration), sans avoir besoin de nombreuses connaissances. Il est idéal pour débuter et permet de faire tourner des sites où le trafic quotidien n’excède pas le millier de vues par jour (TPE / PME, blogs personnels…)

L'hébergement VPS (Virtual Private Server)

Il s’agit de plusieurs serveurs virtuels partagés entre clients sur une machine dédiée. Il est intéressant pour bénéficier de la personnalisation qu’offre un dédié à moindres coûts (compétences en administration de systèmes requises). Cependant, vos performances seront réduites à cause du partage entre plusieurs clients sur la machine. C’est une excellente solution pour les trafics modérés.

L'hébergement dédié

Comme son nom l’indique, vous aurez à votre disposition une machine dédiée où toutes les ressources seront utilisées pour le bon fonctionnement de votre service web. Ici, l’hébergeur n’aura la main que sur la maintenance et la disponibilité du matériel physique loué. Mais vous aurez l’entière responsabilité de la configuration et de la maintenance du système. Il demande donc de nombreuses connaissances et compétences et administration de systèmes informatiques. Beaucoup plus coûteux que le mutualisé, il est destiné aux sites à fort trafic ou pour les projets plus ambitieux qui n’hébergent pas juste qu’un site internet.

L'hébergement cloud

Similaire au VPS, la différence est qu’il s’appuie sur un ensemble de serveurs physiques et virtuels. C’est un hébergement très flexible qui s’adapte à vos besoins en temps réel. La maintenance est gérée exclusivement par l’hébergeur et vous ne payez que les ressources que vous utilisez. C’est l’hébergement idéal pour les entreprises qui prévoient une croissance rapide de leur service web.

Une base commune à toute offre d'hébergement web

La majorité des hébergeurs proposent de nombreux services par défaut dans leurs offres. Sans cela, vous pouvez d’ores et déjà remettre en question le sérieux de votre prestataire de service.

Dans les services de base communs, on y retrouve :

  • L’obtention d’un certificat SSL gratuit (permettant d’avoir son site en https)
  • Le support de nombreuses technologies, comme PHP, Ruby, Python,… Certains hébergeurs pour réduire les coûts ne proposent que PHP. C’est une technologie de base qui correspond à la majorité des projets web. Mais restez vigilants sur ce point : l’offre d’hébergement que vous choisirez doit absolument supporter les technologies que vous utilisez.
  • Des comptes e-mails (le nombre dépend de votre offre)
  • Un système de sauvegarde automatique qui permet de garder plusieurs copies de son site internet et de le restaurer à une date ultérieure en cas de problème.
  • Une base de donnée et un espace de disque : la taille varie de l’offre. Vous vous en doutiez sûrement, mais sans ça il vous serait impossible d’héberger votre site ou de stocker des données pour les sites dynamiques. 
  • Une haute disponibilité de services. Chez certains hébergeurs, vous pourrez voir la mention « Uptime 99,99% » (ou temps de disponibilité) qui indique que votre site internet n’aura pas de coupure dans 99,99% des cas sur une journée.

Choisir un hébergeur : les éléments différenciants

Si la majorité des hébergeurs proposent des offres similaires, il y a bien évidement des éléments qui vous permettront de faire un choix en fonction de vos objectifs, des ressources et connaissances dont vous avez à votre disposition. Ces critères sont notamment sur le support client et technique, les ressources qui vous sont allouées, la sécurité et l’évolutivité des offres. Parfois, on retrouve aussi chez nos clients des notions comme le « made in France » et l’écologie avec le type d’énergie utilisée.

La disponibilité du support client et technique

Parfois, choisir un hébergeur populaire n’est pas forcément la meilleure solution. Tôt ou tard, vous ou votre équipe devra forcément faire face au support de votre fournisseur d’hébergement pour diverses raisons : serveur lent, indisponibilité du service, questions techniques… Les gros prestataires comme OVH sont souvent submergés par leur clientèle. Pour cette raison, vous pourrez occasionnellement retrouver des niveaux de support facturés sous forme d’abonnement pour accélérer la réactivité et la qualité globale de leurs services d’assistance.

Également, chez certains hébergeurs, les services d’assistance ne sont pas les mêmes en fonction de l’offre choisie. Lisez donc bien l’intégralité de la description de l’offre qui vous intéresse et en cas de doute, renseignez-vous, testez le service client et regardez les avis clients !

Les ressources allouées à votre offre d'hébergement

Pour les serveurs dédiés, VPS et cloud, il est aisé de connaître les ressources dont vous avez à votre disposition. Pour un hébergement mutualisé, c’est une tout autre histoire ! Cela n’est généralement pas précisé dans la description du plan d’hébergement, il faudra donc faire des recherches sur les ressources mises à votre disposition par le support (forums, FAQ…). La mémoire vive (RAM) et le temps d’exécution des requêtes sont les 2 critères que vous recherchez. À titre d’exemple, au moins 1 Go de RAM ou 1024 Mo (variable memory_limit de la configuration serveur)  et un temps d’execution à environ 300 secondes (max_execution_time) vous assurera une bonne qualité de service. Il en va de la vitesse de votre site et de son référencement.

Enfin, la bande passante illimitée vous sera nécessaire si vous pensez devoir rapidement faire face à un trafic conséquent. Et si vous comptez avoir beaucoup d’images et vidéos sur votre site, l’espace de stockage doit aller raisonnablement en ce sens.

La sécurité et l'évolutivité des plans d'hébergement

Un bon hébergeur offre à la fois performance et sécurité. Que ce soit une panne au niveau du data center, un problème sur votre hébergement ou un collaborateur qui a fait une mauvaise manipulation, vous ne serez jamais à l’abri. C’est pourquoi il est primordial que votre prestataire de service réalise des sauvegardes automatiques et sécurisées de vos données afin que vous puissiez rapidement remettre votre site en état de marche. N’hésitez pas à consulter la documentation ou les guides de votre prestataire de services pour vous assurer de ces sauvegardes. Vous devez aussi vous renseigner des stratégies mises en place par votre hébergeur en cas de DDOS (attaque pas déni de service). 

Tout comme votre activité évolue, votre plan d’hébergement se doit aussi d’être évolutif. Que vous ayez plus de visiteurs ou que vous souhaitiez héberger un nouveau service web sur votre serveur, il faudra bien à un moment donné ajuster son hébergement afin de continuer de fournir une qualité de service optimale. Passer d’un plan à un autre ne doit donc pas être une contrainte.

Hébergeur localisé, "made in france" et énergies vertes

Critères de plus en plus en plus important, pour des raisons d’image et de culture d’entreprise, on retrouve souvent :

  • La nécessité de disposer d’un serveur localisé dans le pays local ou cible. Tout comme les extensions de nom de domaine, il s’agit d’un critère qui aura des conséquences sur votre référencement SEO. Pour certains, c’est aussi une façon de s’affirmer dans le « made in France » 
  • Le critère de l’hébergement vert (ne fonctionne qu’aux énergies vertes) et du design écoresponsable. 

Le Digit'Résumé

Posez-vous les bonnes questions

  • Quel type de site internet souhaitez-vous héberger ?

  • Combien de visites quotidiennes pensez-vous avoir à court et moyen terme ?

  • Avez-vous d’autres projets web sur le moyen ou long terme qui vont changer certains aspects de votre hébergement ?

  • Quel type d’hébergement avez-vous besoin pour votre projet ?

  • Quel budget pour votre hébergement web ?

Etablissez votre propre comparatif des offres d'hébergement

  • Regardez si les offres proposent les services de bases requis ou nécessaires à votre activité.

  • Notez le support client et technique de 1 à 10, en fonction des résultats de vos recherches (avis clients, blogs, réseaux sociaux,…)

  • Confrontez les offres de chaque hébergeur en fonction des ressources qui vous sont proposées.

  • Renseignez-vous sur la sécurité et les sauvegardes des serveurs des hébergeurs sélectionnés.

  • Si cela est important pour vous, regardez où se situent les serveurs d’hébergement et le type d’énergie utilisée pour faire fonctionner leurs services.
Nos autres articles
Convertir avec une landing page
Les définitions

Convertir avec une Landing Page​

La Landing Page est un excellent moyen d’inciter vos utilisateurs à réaliser une action précise. Remplir un formulaire, acheter votre produit ou service, s’inscrire à un webinaire… Cet article vise à vous donner les bases pour comprendre l’enjeu de ce type de page dans votre stratégie digitale. Dans un prochain article, nous verrons également un exemple d’une structure idéale pour optimiser le taux de conversion de votre landing page.

Voir l'article

Contactez-nous et entrez dans La Digit'Cave

On accepte aussi les pigeons voyageurs mais pas sûr qu'on vous réponde aussi vite !